Lisée en a assez de l’inaction du gouvernement libéral

Le chef du Parti Québécois et de l’opposition officielle, Jean-François Lisée, aux côtés du maire de Bois-des-Filion, Paul Larocque, et du préfet de la MRC Thérèse-de-Blainville, Richard Perreault, ont tenu une conférence de presse le 29 août, interpellant le gouvernement libéral dans le dossier du parachèvement de l’autoroute 19.

«Sept ans après l’annonce initiale du premier ministre Jean Charest, rien n’a bougé. C’est inacceptable», a signalé d’entrée de jeu M. Lisée, qualifiant le projet routier de «promesse brisée» de la part des libéraux. C’est pourquoi il s’engage à intégrer, dans le premier budget d’un gouvernement péquiste, le projet qui était prévu initialement il y a plus de 40 ans.

C’est le retour en masse au travail et à l’école des citoyens du secteur qui justifie cette sortie publique, a dévoilé M. Larocque. «Les gens attendront de 30 à 40 minutes entre Laval et Bois-des-Filion. Ils seront pris dans deux à trois kilomètres de congestion. On y comptera une douzaine d’accidents, dont un mortel. Chaque année, c’est la même chose», a-t-il ajouté après avoir rappelé que le projet initial remonte à plus de 40 ans.

«Chaque jour, sur l’autoroute 19, près de 60 000 automobilistes se retrouvent prisonniers d’un bouchon monstre. […] Nous allons continuer de travailler pour eux», a pour sa part commenté le député de Terrebonne, Mathieu Traversy.

Notons que le projet de parachèvement de l’autoroute 19 avec voies réservées pour le transport collectif est toujours à «l’étude» dans le Plan québécois des infrastructures (PQI), après avoir perdu son statut de «planification».

La Revue

Pages