«Le tourisme est une sphère d'activité sous-estimée» -Mathieu Traversy, porte-parole de l'opposition officielle en matière de tourisme

pc-17032017-traversy-mathieu.JPG

Le député péquiste de Terrebonne et porte-parole de l'opposition officielle en matière de tourisme, Mathieu Traversy, était récemment de passage dans la Vallée.

©(Photo TC Media - Vincent Cliche)

ÉCONOMIE. Aux yeux du porte-parole de l'opposition officielle en matière de tourisme, Mathieu Traversy, ce secteur d'activité est sous-estimé lorsque vient le temps de parler de développement économique.

«À l'heure actuelle, le tourisme est une sphère sous-estimée dans le plan politique québécois», avance celui qui a fait une tournée des intervenants touristiques de la Vallée, jeudi.

«Le tourisme crée un milieu de vie, du divertissement et des événements, mais il ne faut pas oublier que c'est un véritable moteur de développement économique, rajoute le député péquiste de Terrebonne. Coaticook, à mon avis, l'a bien compris. L'argent qu'on investit, il ne faut pas le voir comme une dépense, mais bien un investissement. L'industrie touristique crée de nombreuses retombées économiques.»

Dans sa tournée qui l'amènera aux quatre coins de la province, M. Traversy entend échanger avec les différents acteurs du monde touristique. «Je veux comprendre leurs réalités et les différents projets sur lesquels ils souhaitent tabler. Jusqu'à présent, ce que j'entends le plus, c'est qu'ils veulent une certaine souplesse. Les fonds sont souvent disponibles lorsque vient le temps de démarrer un projet, mais le sont moins pour renouveler ou encore pour garder un produit novateur. Il faut aider nos entreprises, nos organismes à conserver leur compétitivité», explique le porte-parole de l'opposition officielle en matière de tourisme.

Voilà une demande qu'il a entendue de la bouche des organisations comme celles du Parc de la gorge de Coaticook et des Comptonales. «Bien évidemment, le financement demeure le fer de lance. Il faut de meilleures ententes pour du financement récurrent et être plus proactif dans certains domaines d'innovation.»

M. Traversy amènera ces recommandations en marge de l'adoption du prochain budget provincial, lequel devrait être déposé à la fin du mois de mars.

Le Progrès de Coaticook

Pages