Le PQ à la reconquête du 450

Du 29 au 31 août, le Parti Québécois entreprendra une grande visite dans 10 circonscriptions de la Rive-Nord, dont Terrebonne et Masson. L’ensemble du caucus péquiste se donne la mission de rencontrer citoyens et acteurs du milieu dans des échanges pour parler des enjeux qui les concernent et pour rétablir certains liens brisés.

Outre les préoccupations régionales, tous les sujets seront à l’ordre du jour. «Sans donner tous les détails, nous parlerons de PME et d’économie, de santé, d’éducation, d’identité, de qualité de vie et des enjeux des banlieues», mentionne Mathieu Traversy, député de Terrebonne et organisateur de cette tournée du caucus.

Les députés du PQ seront alors déployés dans les 10 circonscriptions pour entendre les gens, aller, entre autres, dans les entreprises, les MRC, les CISSS. «On veut faire le point par des échanges dynamiques avec tous les acteurs du milieu», soutient-il.

Peaufiner le discours

«Il y aura aussi des rencontres en caucus pour, par la suite, dresser un bilan de tout ce qui aura été discuté pendant cette tournée. Un bilan public sera présenté devant médias le 31 août», a ajouté M. Traversy.

«Nous souhaitons être au diapason de ce que les gens de la Rive-Nord vivent. Vous savez, nous sommes la seule alternative au PLQ. De centre gauche, nous sommes le parti le mieux placé pour rassembler une vaste majorité des électeurs. En plus, nous (la députation péquiste) sommes présents dans toutes les régions, nous nous devons donc d’être attentifs aux régions. Or, toutes ces rencontres nous permettront de peaufiner notre discours et nos idées», a-t-il précisé en ajoutant que toutes les régions seront ainsi visitées lors des sessions parlementaires.

Recréer les liens

Le député de Terrebonne a aussi précisé que le PQ souhaitait reconquérir les circonscriptions de la rive nord de Montréal.

«Évidemment, bien que nous soyons toujours présents dans le 450 Nord, nous voulons recréer des liens perdus au fil des élections, souligne le député. C’est en nous connectant aux réalités des gens, à leurs préoccupations que nous y arriverons. Il n’y a pas ou très peu de projets présentés par le PLQ dans notre région. S’il y en a, ils sont constamment retardés. Le gouvernement n’est absolument pas connecté à la réalité de la couronne nord. Nous voulons redonner à cette partie du Québec toute son importance et en faire l’une de nos priorités.»

«Il est très important, poursuit M. Traversy, de mettre en valeur la réalité des gens d’ici, car le développement et la croissance démographique de notre région sont en pleine augmentation depuis plusieurs années.»

Pour ce grand rassemblement souverainiste, le caucus du PQ sera basé à l’Impéria Hôtel et Suites de Saint-Eustache.

La Revue

Pages