Tourisme: exporter le modèle Guyon ?

Tourisme: exporter le modèle Guyon ?

Mathieu Traversy et les représentants de Tourisme Montérégie ont dîné au Garde Manger de François.

Crédit photo : Yessica Chavez

La Ferme Guyon est un « modèle unique qui gagnerait à être exporté ailleurs au Québec », selon le porte-parole du Parti québécois (PQ) en matière de tourisme, Mathieu Traversy.

Il estime que l’établissement chamblyen a su tirer profit de chacune de ses activités.

« La Ferme Guyon a un modèle unique au Québec. Elle offre de l’agrotourisme, en mettant en relief les produits locaux, et des activités pédagogiques avec sa papillonerie. Elle a su devenir un pôle d’attraction touristique » relate le politicien.

« On trouvait important que M. Traversy visite Chambly et Rougemont, car on y retrouve des industries phares comme la Ferme Guyon, Unibroue et Michel Jodoin », explique François Trépanier, directeur des communications à Tourisme Montérégie.

Tournée préélectorale

Le député péquiste était de passage dans la région dans le cadre de sa tournée provinciale.

« J’étais déjà venu en Montérégie à plusieurs occasions pendant ma tournée. Là, je suis de retour, mais je sais déjà que je vais devoir revenir, car il y a beaucoup de diversité en Montérégie », affirme le député de Terrebonne.

Il était accompagné par Tourisme Montérégie qui cherche à sensibiliser les élus aux besoins du secteur dans la région.

« C’est dans notre mission d’accompagner les élus qui veulent visiter notre région. On l’a fait dans le passé avec le Parti libéral et avec la Coalition Avenir Québec. Nous, plus on rencontre d’élus, plus notre message passe et plus il passe, plus il a des chances d’être entendu », estime Josée Julien, directrice de Tourisme Montérégie.

Pistes de solution

La tournée de M. Traversy vise notamment à trouver des idées qui pourront être mises de l’avant dans la plateforme électorale du PQ en vue des élections provinciales de 2018.

« C’est certain que le Parti québécois a des idées à mettre de l’avant. On trouvait important d’aller à la rencontre des citoyens pour avoir une idée des enjeux qui les touchent et trouver des pistes de solutions ensemble. Après tout, ce sont eux qui ont les meilleures idées pour résoudre leurs problèmes », estime-t-il.

Au niveau de l’hôtellerie et de la restauration, M. Traversy estime avoir quatre pistes de réflexion soit le partage du pourboire entre les cuisiniers et les serveurs, la modification du calendrier scolaire des cégeps pour garder les étudiants plus longtemps sur le marché du travail l’été, la main-d’œuvre étrangère et une plus grande valorisation de la main-d’œuvre.

« Pour l’instant, ce ne sont que des idées qui sont sur la table, au terme de ma tournée, on pourra faire une évaluation des meilleures solutions qu’on peut apporter et faire un choix », précise le député.

Question aux lecteurs : Est-ce une bonne idée de reproduire le modèle de la Ferme Guyon ailleurs au Québec ?

Le Journal de Chambly