Les députés du PQ s'engagent à offrir un meilleur accès aux soins

POLITIQUE. Le manque de médecins, l'engorgement des services et le sous-financement en santé dans Lanaudière demeurent flagrants, dénoncent les députés du Parti québécois de la région, lors d'un point de presse. Selon eux, un remaniement des tâches et un réinvestissement massif dans les soins à domicile sont des solutions à prioriser pour remédier à ces diverses problématiques.

Selon les calculs du Parti québécois, une cinquantaine de médecins seraient manquants sur le territoire lanaudois afin de desservir adéquatement l'ensemble de la population. Étant donné qu'une difficulté de recrutement serait constatée, les députés Véronique Hivon (Joliette), Nicolas Marceau (Rousseau), André Villeneuve (Berthier) et Mathieu Traversy (Terrebonne) suggèrent d'implanter des cliniques sans médecins sur le territoire et de donner plus de responsabilités aux infirmières, aux pharmaciens et aux travailleurs sociaux, notamment, pour alléger le temps d'attente.

« Pour offrir de meilleurs soins à la population, il faut décloisonner les services et mieux répartir les tâches entre chaque professionnel de la santé. Il n'y a pas que les médecins qui peuvent procéder à la vaccination et renouveler des prescriptions », estime le député Nicolas Marceau.

André Villeneuve, pour sa part, évoque l'urgence d'investir dans les soins à domicile afin de « mieux placer les patients aux bons endroits ».

« Une personne placée en CHSLD coûte environ 80 000 $ par année à l'État québécois. Pourquoi ne pas mettre le maintien à domicile au cœur de nos priorités plutôt? », questionne-t-il.

Les députés entendent par ailleurs, si leur parti est porté au pouvoir aux prochaines élections provinciales, développer une politique pour un meilleur soutien aux proches aidants. Ils comptent également appuyer davantage les haltes de répit pour parents d'enfants handicapés.

« Il faut poser des actions pour augmenter les ressources dédiées aux enfants qui présentent une déficience ou qui sont autistes, dénote à son tour, Véronique Hivon. Il faut plus de services ciblés pour cette clientèle. Il faut aussi s'assurer d'une continuité des services, qu'une communication se fasse entre les divers intervenants pour que les parents qui doivent aller chercher de l'aide pour leurs enfants n'aient pas à faire toutes les démarches eux-mêmes. »

Mathieu Traversy rappelle en terminant l'importance de soutenir le réseau communautaire.

Les députés du Parti québécois dans Lanaudière assurent avoir rencontré plusieurs intervenants locaux du réseau de la santé et entendu leur point de vue avant de proposer ces pistes de solutions. 

L'action.com

ex-251017-annonce-pq.JPG

Mathieu Traversy, Véronique Hivon, Nicolas Marceau et André Villeneuve, les députés du Parti québécois dans Lanaudière, font des propositions pour améliorer l'accès aux soins dans la région.

©Photo TC Media - Caroline Morneau