Traversy et Hivon à l’avant-scène

LE PQ REMANIE SON CABINET FANTÔME

À l’aube de la dernière session parlementaire avant l’élection, le chef du Parti Québécois a opéré un virage générationnel qui permettra à des députés des générations X et Y d’être mis en valeur. C’est le cas pour le député de Terrebonne, Mathieu Traversy, et la députée de Joliette, Véronique Hivon.

«Nous sommes fiers de présenter une équipe remaniée, renforcée, qui offre une place plus grande que jamais aux élus issus des générations X et Y dans des dossiers cruciaux», a déclaré le chef péquiste, Jean-François Lisée.

Candidate lors de la dernière course à la chefferie du PQ, la députée de Joliette, bien connue pour son travail dans le dossier de la loi sur les soins de fin de vie et actuellement porte-parole de l’opposition officielle en matière de famille et de justice, a été nommée vice-chef du parti. Le député de Terrebonne a salué ce vote de confiance à l’endroit de Mme Hivon. «Véronique est reconnue et appréciée pour être une députée proche des gens, qui s’élève au-dessus de la partisanerie et qui a toujours eu comme priorité de défendre les familles et les plus vulnérables. J’ai énormément de respect pour elle.»

En plus de sa responsabilité de député chargé de l’organisation et de son mandat en matière de tourisme, Mathieu Traversy a pour sa part été nommé lieutenant en matière d’identité nationale. Il s’agit d’une nouvelle appellation qui inclut les dossiers de la culture, des communications, de la langue française et de la promotion de l’histoire. Le député de Terrebonne sera également responsable des dossiers de la protection des consommateurs – qui doit prendre de plus en plus de place dans le travail des élus – et de l’accès à l’information.

«Je suis fier d’avoir la confiance de Jean-François et de Véronique pour remplir ces nouvelles responsabilités. J’aurai l’occasion de défendre des propositions qui me tiennent à cœur et qui préoccupent les familles de Terrebonne. Les prochains mois seront très intéressants et stimulants; on vous réserve des surprises», de conclure Mathieu Traversy.

La Revue

Pages