Des sourires photographiés, des souvenirs à conserver

Des sourires photographiés, des souvenirs à conserver

Les organisateurs de Terrebonne en portrait, Michelle Julien, Corine Beltrami et Stéphane Germain, entourés des partenaires André Shatskoff, directeur général de la Caisse Desjardins de Terrebonne, Sylvain Tousignant, conseiller municipal de Terrebonne, et Mathieu Traversy, député de Terrebonne. (Photo : Pénélope Clermont)

Le Club de photo Terrebonne dirige l’objectif des appareils photo vers des familles d’ici en instaurant un nouveau projet : Terrebonne en portrait. Souhaitant s’impliquer dans la communauté, tout en mettant en lumière leur talent et leur passion, les photographes de l’organisme se donnent la mission de faire sourire les gens.

Terrebonne en portrait s’inspire du mouvement mondial Help Portrait, créé par le photographe Jeremy Cowart qui réunit des photographes, des coiffeurs et des maquilleurs utilisant leur expertise pour redonner à leur communauté. C’est exactement ce que fera le Club de photo Terrebonne, le 3 décembre, sous l’initiative de Corine Beltrami et de Stéphane Germain, deux membres de l’organisme.

Au cours de la journée, 75 familles démunies de Terrebonne, référées par des organismes du territoire, vivront une séance photo professionnelle avec un service de retouches coiffure et maquillage dans les locaux du Centre Angora. Une fois cette séance terminée, chacune des familles aura la chance de repartir avec l’ensemble des photos prises, en guise de cadeau des Fêtes.

«C’est un projet qui nous tient à cœur, car nous voulions offrir à plusieurs familles de Terrebonne un instant de joie pendant la période des Fêtes. En plus de faire sourire les gens, nous souhaitions apporter un élan de fierté, de confiance et de valorisation à des familles qui, pour différentes raisons, sont dans le besoin, mentionne Mme Beltrami. Stéphane et moi, nous nous sommes lancés dans cette aventure cet été et Michelle Julien (présidente du club) a immédiatement embarqué dans l’aventure avec nous.»

«Le Club de photo Terrebonne partage des valeurs d’entraide et de collaboration et nous sommes heureux de transposer ces valeurs dans la communauté en ajoutant à nos activités un volet communautaire avec la première édition de ce projet destiné aux familles qui ne sera certainement pas la dernière», assure Mme Julien.

Bénévoles et partenaires au rendez-vous

Les photographes du club n’ont en effet pas hésité une seconde avant d’accepter de participer à cette initiative, reconnaissant la valeur émotionnelle que les gens peuvent accorder à leurs photos de famille et sachant aussi que ce ne sont pas toutes les familles qui ont les moyens de payer une séance photo.

Pour les mêmes raisons, d’autres acteurs ont joint leur voix au projet. La Ville de Terrebonne, la Caisse Desjardins de Terrebonne et le député provincial Mathieu Traversy ainsi que le député fédéral Michel Boudrias agissent à titre de partenaires de Terrebonne en portrait.

Dans la même veine, le Club a pu compter sur l’appui d’organismes, tels que Les Œuvres de Galilée, le Comité d’aide aux Plainois, le Comité d’aide aux Lachenois, le Service d’aide SEDAI et MOMS, afin de sélectionner les familles qui auront droit à cette expérience unique.

«L’objectif de départ était de rejoindre 50 familles et nous sommes très fiers de pouvoir offrir ce cadeau à 75 familles pour une première édition», se réjouit Mme Beltrami.

Cinq studios pour 75 familles

Le 3 décembre, ces familles, regroupant de deux à 17 personnes (dans un des cas), défileront dans l’un des cinq studios qui seront mis à leur disposition, notamment grâce à Gosselin Photo qui prête le matériel requis. «Chaque famille aura droit à une séance beauté, en plus de la séance photo de trente minutes environ. Le nombre de clichés dépendra du nombre de personnes que compteront les familles», précise l’organisatrice.

Comme de nombreuses personnes présentes à la conférence de presse annonçant le projet, le 24 octobre, le député Mathieu Traversy a félicité le Club de photo Terrebonne et ses bénévoles pour la réalisation de ce projet. «Utiliser votre art pour rendre le sourire aux gens et que, dans un monde axé sur les égoportraits, vous décidiez de tourner l’objectif vers la communauté, c’est extraordinaire!», a-t-il lancé en conclusion.

La Revue

Pages